Der Teufelhof

LIFESTYLERosepoudrée
Der Teufelhof

HOTEL BASEL

Une nuit dans le cours du diable vous tente-t-elle? L'hôtel, Der Teufelhof de Bâle, vous offre une échappée d'exception, dans une ville délicieuse, à la programmation culturelle de premier choix. C'était donc tout naturellement que Bâle se devait d'offrir à ses visiteurs et ses citadins un hébergement de caractère, arty et atypique.

Der Teufelhof

Deux maisons historiques jumelées, dans la charmante vieille ville, abritent deux hôtels, deux restaurants, un théâtre, une boutique de vins, un café, un bar et une cave archéologique. Que demander de plus, vous me direz? La culture est omniprésente à tous les étages et dans toutes le chambres.

Der Teufelhof

Chambre 1/ Aline, The magic of nature

Avec le Teufelhof, nous voulons être des médiateurs, en attirant l’attention des amateurs de théâtre sur la culture gastronomique et les arts plastiques, en éveillant la curiosité des gourmets sur le travail théâtral, l’art et les expositions et apprendre aux admirateurs des arts plastiques à apprécier l’art culinaire et l’art de la scène.

Der Teufelhof

Chambre 2/"Association des Maîtres de rien- succursale de Bâle"

L'hôtel galerie est conventionnel avec 20 chambres à la décoration classique et épurée. Mais, toute la fantaisie du Der Teufelhof réside pour moi, dans l'hôtel art. Chaque chambre est une oeuvre à part entière, habitable, éphémère et unique. C'est l'univers d'un plasticien qui est mis en scène, sans pour autant lésiner sur le confort. C'est l'artiste contemporain qui donne le ton, l'inspiration, la couleur, les revêtements, la fantaisie, le mobilier. Bien loin des chambres dénaturées et anonymes des grandes chaînes hôtelières, Der Teufelhof  nous apporte de quoi rêver un peu, découvrir des pièces de théâtre, manger à de bonnes tables et dormir du sommeil du juste.

Chaque 5 ans, on peint tout en blanc et on recommence. C'est une manière d'inscrire cet hôtel, dans son époque et de s'associer à des talents prometteurs. Les nouveaux artistes ont le luxe de se réapproprier une chambre et de la réinventer à leur sauce. Pour ma part, je rêverai que l'on me donne carte blanche. Alors, après avoir lu ces quelques lignes, croyez-le ou pas, mais quelque chose me dit que vous coucherez volontiers dans le lit du diable. Il a bon goût.

Der Teufelhof
Der Teufelhof

The art room 9:"Sleeping in a question"

The art room 6: Artiste Andreas Mattle

Website et ©Photos: Der Teufelhof