Rosepoudrée

Flower Power

LIFESTYLERosepoudrée

Caprices de juin

Dans les tendances fashion de la saison, on trouve en tête la robe à fleurs. Modèle indémodable qui traverse les générations sans prendre un pli, cette pièce, la plus romantique de notre dressing est un classique qui sublime les femmes des quatre coins du globe. C'est un vêtement réconfortant dont on ne se lasse pas. Petit tour d'horizon.

La petite robe à fleurs de juin c’est un peu la cousine éloignée de la petite robe noire de novembre. Objet de convoitise de quelques saisons déjà, elle se lâche cette année, avec ses volants en cascade et ses motifs colorés. Longue ou courte, transparente ou vaporeuse, elle rhabille les naïades des bords de la rade avec ce qu’il faut d’audace et de légèreté. Je vous vois d’ici vous laisser tenter par un modèle parsemé de tulipes comme un jeté de pétales virevoltants, comme des fleurs éternelles pour la plus solaire des saisons.

Elle fait du bien à l’âme et au cœur, cette pièce-là. Elle vous met dans une joie certaine dès l'aube. Elle porte en elle comme un air de dolce vita. On ne voit que vous, comme une éternelle jeune fille en fleurs, vous rayonnez par tant de légèreté romantique. Telle une Rita ou une Jane dans un paysage verdoyant d'été, vous iradiez.

Elle se porte à la plage, dans les jardins et roseraies et même au bureau, qui sait. Elle fait tourner les têtes. C’est que sous ses airs sages, elle pourrait tout à fait dévoiler une épaule subrepticement ou laisser apparaître la peau laiteuse du haut d'une cuisse. C'est qu'elle peut être coquine, la robe à fleurs. En talons hauts ou en sneakers, elle vous drape de ses mille teintes d’été pour vous donner une bonne humeur communicante doublé d'une séduction discrète.

flowerpower3.JPG

C’est mon petit caprice de juin. J’ai lu quelque part que la vie était une somme de petits bonheurs et que chaque jour, il fallait se nourrir de tous ses ravissements éphémères. Alors, porter une belle robe longue parsemée de variétés de fleurs merveilleuses, en fait partie. Je vous vois sourire d’ici. Quelle frivolité me direz-vous? Mais, sans frivolité que ferions-nous? Un peu de cette désinvolture adoucit les bleus de l’âme et vous attendrit les sens. Je vous laisse méditer là-dessus et m’en vais de ce pas me balader dans ma robe à fleurs, contempler les nuances du ciel et savourer cette chance.

flowerpower5.JPG

Photos: Source Pinterest