JENAY LOETSCHER

DESIGNRosepoudrée

GRAPHIC DESIGNER & ILLUSTRATOR

JENAY LOETSCHER

Le monde Jenay Loetscher est plein de finesse, de détails poétique et de personnages inattendus. On y découvre une foison de scènettes, des lettres, des mots, des signes et symboles bien cachés dans ses illustrations. La dessinatrice nous offre des personnages sympathiques esquissés au feutre noir rehaussés si et là de touches de couleurs à l'aquarelle et de motifs acidulées. Une série d'expressions cocasses et pas mal d'humour tendre sont les marques de fabrique de la designer. Jenay est une créative touche-à-tout qui manie comme elle le dit tant la plume que le pinceau avec une dextérité évidante et un blog en prime, griffonne sur sa tablette et passe avec habileté du papier à l'écran.

JENAY LOETSCHER

Je la sens avide de challenges et d'aventures créatives, cette fille, bien dans ses baskets et son époque. Elle croque la vie avec ses crayons et son regard plein de tendresse. Graphiste accomplie, elle nous offre faire-part de naissances aux dessins très doux, pochettes d'albums, affiches et logos. À croire que rien n'effraie la créatrice et que le moindre projet se transforme en mine d'idées pleines de fraîcheur et de piquant. Une collaboration avec les tatouages Tattyoo, des illustrations pour la revue romande Edelweiss, en somme un beau carnet d'adresses et surtout un travail reconnu pour une passionnée qui le mérite et qui en veut. La jeune femme ne tarit pas d'idées avec en prime une sensibilité propre à l'enfance qu'elle a su préserver. Jenay,c'est aussi et heureusement pour nous un blog à suivre rempli de merveilles pour éclairer vos jours mornes, avec des  textes bien sentis, quelques bulles et des dessins qui font, à coup sûr, du bien à l'âme.

JENAY LOETSCHER

Interview

Comment t'es-tu lancé dans l’illustration?

Je me suis lancée dans l’illustration comme on entre dans une eau un peu froide… un petit pas après l’autre, entrainant le corps toujours plus vers la complète immersion, en douceur…

D’aussi loin que je me souvienne, ça a toujours été mon rêve… faire des illustrations dans des livres et ainsi donner vie aux histoires. Si j’aurais voulu sauter dans cet univers à pied joint dès ma sortie de l’école, à 15 ans, je me suis vite rendue compte que quelques détours seraient à faire. Les formations pour devenir illustrateur n’étaient pas chose courante près du jura bernois, et j’étais un peu trop frileuse pour partir trop loin de chez moi. J’ai donc opté pour une formation de graphiste à la Chaux-de-fonds. Belle alternative. J’ai aimé ce métier et ai oublié l’illustration le temps de mes études et de mes premières expériences professionnelles, sans pour autant lâcher mes crayons… Mais l’envie de dessiner s’est remise à me titiller, j’ai adopté une tablette graphique et ai commencé à allier les notions de graphiste, la maitrise des logiciels et les gestes autrefois faits sur papier et me suis mises à dessiner sur l’ordinateur. Comme le talent n’est rien sans un peu de rigueur, j’ai commencé un blog, afin d’avoir un but. J’y postais mes petites histoires sans importance ni prétention… J’ai  aussi proposé mes dessins à des magazines et eu la chance de paraitre. Afin de consolider certaines techniques plus artistiques, j’ai repris des cours de dessin et continué de faire des petits projets à coté de mon travail. En 2011 j’ai quitté mon poste et me suis mise à mon compte en tant  que graphiste - illustratrice. A cette époque j’ai rencontré Noémie et nous avons commencé d’écrire et illustrer des contes ensemble sous le nom de Plume et Pinceau. Réaliste quand au fait qu’il faut travailler pour arriver à quelque chose, nous avons commencé de nous voir une fois par semaine, avons ouvert un blog et créé un conte par mois pour le rendre vivant. Après six mois nous avions autoédité 2 livres, puis un 3ème six mois plus tard. Ce projet continue de nous emmener de surprise en surprise et il en va de même de mes projets personnels. Je continue de faire du graphisme, mais reçois de plus en plus de demandes pour des illustrations, que ce soit pour des produits, des sites, des publications. Alors je ne sais pas si l’immersion est complète maintenant, mais ce qui est sur c’est que l’eau est très bonne et que j’ai bien envie d’y rester jusqu’à en avoir les doigts fripés.

JENAY LOETSCHER

Quels-sont tes sujets de prédilection?

J’ai un univers plutôt enfantin et relativement féminin. J’aime beaucoup les dessins de personnages, les créer et ensuite leur donner des expressions avec le corps et le visage en quelques traits. J’aime bien sur faire des dessins pour enfants, quoi que je ne sais pas encore trop si je dessine pour les enfants, pour les parents ou simplement pour moi. J’aime beaucoup faire des petites choses, des trames, des éléments décoratifs et un peu systématiques, mathématiques parfois. Sinon j’aime bien dessiner la bataille qui se livre entre ma boss et moi sur mon blog!

Quelle-est la technique que tu affectionnes le plus?

Le crayon de papier parce qu’avec lui on peut être doux et dur, il permet de tout faire et de passer beaucoup d’émotions. Le stylo noir et l’encre de chine, pour leur franchise et le défi de rattraper astucieusement un trait qui a dérapé. Et finalement l’aquarelle pour sa délicatesse et les teintes subtiles qu’elle permet.

Quel-est ton rapport avec la mode?

Un rapport multiple. J’aime la mode mais pas forcément les tendances. J’attache une certaine importance à ce que je porte et ce que contient mon armoire mais cela ne reflète pas forcément ce qui est dans le vent. J’ai mon propre style, bien que je ne puisse pas dire qu’il soit très personnel parce que je ne le crois pas spécialement remarquable, excentrique ou décalé. J’ai aussi un regard négatif sur ce qu’on pourrait globalement appeler l'industrie de la mode pour la manière dont les choses sont faite: dans la démesure, l’inégalité, l’excès, la copie, la fraude. De ce fait, je suis admirative de ces petites gens ou petites marques qui se battent pour l’amour des matières, des formes et de la création. Leur travail est noyé dans la grande masse industrielle, mais leur courage leur dit de ne pas lâcher le morceau et de continuer à innover, dessiner, coudre et y croire.

Tes futures projets pour 2015? 

Avec Plume et Pinceau nous allons participer au salon du livre  à Genève et au livre sur les quais à Morges. Nous allons y donner des ateliers pour enfants et y faire des dédicaces. Nous continuerons aussi de créer des histoire allons travailler avec une jeune italienne basée à Zurich sur la création d’un livre-objet en sérigraphie, c’est très très stimulant! Un autre projet de livre est en cours avec une auteur suisse déjà éditée, j’illustre ses textes. A part cela, la surprise est à chaque coin de semaine… certains projets ont été évoqués, mais ils ne sont pas assez concrets pour l’heure!

Si tu devais croquer la modeuse suisse comment serait-elle?

Je ne sais pas… naturelle, fraiche, sans chichis, les cheveux un peu décoiffés, des collants opaques, les joues colorées par les basses températures… et quelque part, une touche de doré.

JENAY LOETSCHER

Infos et illustrations Jenay