Kizuku, petite boutique de rêve

DESIGNRosepoudrée
Kizuku, petite boutique de rêve

Design minimaliste et juste

Jolie découverte que cette petite boutique dans les charmantes rues pavées de Vevey. Belles lignes, simplicité, pureté du trait et des matériaux, essence de bois clair, design scandinave. J'adore. Du canapé au bloc note, une gamme étendue d'objets de décoration et de pièces de mobilier épurée et essentielle. Une pointe de rose bonbon par si, une touche de pastel azur par là. Totalement dans le ton, au goût du jour, avec un rappel certain pour nos cours de géométrie. Deux espaces sur une même rue, deux belles arcades, dont l'une serait une ancienne chapelle avec en prime une fresque à tomber. À ne pas louper lors de vos prochaines balades printanières sur la Riviera vaudoise et vous savez pas le meilleur, ils ont même une boutique en ligne...

kizuku_mobile_prism-300x300.jpeg

Interview

Quel a été le point de départ du projet, comment est née votre enseigne?

Difficile de situer réellement le point de départ! Nous nous sommes rencontrés il y a bientôt 10 ans alors qu’on reprenait des études artistiques, et on ne s'est plus lâchés. Nous nous sommes mis à nos propres comptes, en collaborant régulièrement et il y a 6 ans nous avons commencé à chercher un atelier pour Noémie, qui exerçait alors son métier de courte-pointière depuis la maison. Cette boutique, à quelques mètres de notre ancien appartement, s’est libérée, et tout s'est enchaîné. Nous avons démarré avec la confection textile dans un premier temps, puis rapidement avec une sélection d’objets. Ensuite nous avons ouvert un second espace, faute de pouvoir pousser les murs, puis mis en ligne un web shop l'an dernier.

Pourquoi ce nom KIZUKU?

Bien avant ce projet, Noémie s'était intéressée à l'apprentissage du japonais, aussi nous avions quelques livres et dictionnaires à la maison. A l'époque, Jean faisait encore beaucoup de photo argentique et avait commencé un blog. Nous l'avions appelé KIZUKU car ce mot japonais signifie "observer, remarquer" ou encore "construire, bâtir" selon son utilisation. Le jour où nous avons dû penser à un nom d'enseigne, il nous a semblé très naturel de l'utiliser. Et aujourd'hui encore il colle parfaitement à notre démarche!

Je vois que vous travaillez en majeur partie avec la marque Hay, qu'est ce qui vous plaît dans ce type de design?

HAY a fait partie des premières marques avec lesquelles nous avons travaillé, en dehors des éditeurs textiles. Les produits HAY nous accompagnent depuis plus de 4 ans maintenant, nous avons un peu grandi ensemble! Aujourd'hui nous sommes souvent catalogués comme une boutique spécialisée en design scandinave et japonais. En fait nous ne prônons pas de mouvement particulier mais les atmosphères nordiques et japonaises se sont imposées comme les plus proches de ce que nous apprécions: les espaces et les produits simples et fonctionnels, les matériaux naturels et durables.

HAY est une jeune marque, menée par un couple ambitieux qui a décidé de réveiller et populariser le design danois, très beau mais un peu classique, d'une qualité magnifique mais hors de portée/prix pour la majorité. C'est rapidement devenu une référence incontournable. Mais nous avions également débuté avec Artecnica, une maison d'édition basée à Los Angeles qui travaille en grande partie avec des designers européens, dont la suédoise Clara von Zweigbergk qui a par la suite co-dirigé le catalogue 2013 chez HAY, et leur a créé une belle série d'accessoires, dont les allumettes Strike qui viennent d'obtenir un Wallpaper Design Award 2014. Au-delà des marques, ce sont des designers qui créent des tendances, et c'est davantage un état d'esprit que nous souhaitons transmettre par le biais de KIZUKU.

Quel est votre client type?

Nos clients sont majoritairement des personnes actives, urbaines, attentives à leur qualité de vie, et ont principalement entre 25 et 50 ans. Souvent ce sont des parents qui souhaitent s'installer confortablement et offrir un joli cocon à leur vie de famille. Mais nous avons aussi beaucoup de jeunes, curieux, étudiants en design, graphisme, ou photo, ainsi que des personnes plus âgées, alertes et en recherche de qualité.

Quel est l'objet de votre boutique qui vous tient le plus à coeur et que vous verriez bien chez vous?

C'est une question difficile! Notre appartement est bien évidemment équipé à 90% des produits que nous proposons, et nous les aimons tous! L'un des plus anciens produits que nous présentons à la boutique sont les mobiles Themis, de Clara von Zweigbergk pour Artecnica justement, et nous avons récemment installé le modèle Trio chez nous: il est très doux, frais et poétique, on ne s'en lasse pas! Et il y a bien quelque chose que nous avons décidé de changer prochainement: les chaises de la table à manger. Nous sommes tombés amoureux de la Castor, éditée et produite par Karimoku New Standard, une jeune ligne japonaise, et dessinée par le studio Big-Game, basé à Lausanne.

Quand on tient une boutique de ce type n'a t-on pas envie de changer de design chez soi toute les semaines?

Très sincèrement, non. Nous tenons une boutique mais pourtant nous ne prônons pas la (sur)consommation. Evidemment on prend un plaisir immense à faire les sélections puis à recevoir les produits (c'est même la partie la plus agréable de notre travail), mais notre intérieur est plutôt simple. Comme le sont nos produits finalement: sobres mais chaleureux, vivants. Nous fonctionnons peu par "saison". A titre privé par-exemple, nous avons mis des rideaux en laine dans la chambre de notre fils, pour qu'ils soient épais, doux et relativement obscurcissants, mais nous les avons choisi dans des teintes bleu clair et pistache qui passent aussi bien en été. Ils fonctionnent donc toute l'année. Quand nous faisons nos sélections pour KIZUKU, lorsqu'un objet nous interpelle nous nous demandons surtout s'il sera toujours intéressant dans les années à venir: il est important à nos yeux que les objets soient durables, intemporels.

Pensez-vous que le design peut apporter du bonheur aux gens ?

Le design dans notre domaine est important, bien sûr! Nous sommes, en plus, dans une période très créative et au même titre que la musique, la mode, la photo, l'architecture ou la cuisine (liste non-exhaustive), le design en intérieurs offre assurément du bonheur!En décoration, il donne le ton aux lieux que nous côtoyons au quotidien. Mais pour que l'ensemble soit agréable et cohérent il faut qu'il nous ressemble, qu'on l'ait modelé, qu'on se le soit approprié.

© Photos Kizuku © Photos Rosepoudrée