Marcel Kultscher

DESIGNRosepoudrée
Marcel Kultscher

Modèle: Amanda @ Demoisellemodels, Make-up: Tin @ Bobbi Brown, Coiffure: Pedro @ Théatre de la coiffure Bijoux: Baies d'Erelle, Style: Harald Chyoung

Photographe

Marcel Kultscher est un coureur d'images qui construit ses clichés avec une précision rigoureuse. Un photographe-architecte ou un architecte-photographe comme il vous plaira. Ce qui est certain, c'est que l'homme croque ses modèles avec une très forte conscience de l'espace qui l'entoure. Dans ses images la lumière est fine et douce, elle caresse le modèle sans jamais l'alourdir. On se croirait souvent à l'aube, là où la lumière s'éveille et on oublie les spots et le studio photo. Les ombres se fondent et se confondent entre elles, douces elles aussi et les courbes des corps sont sublimées. Il y a beaucoup de finesse et de sensualité dans le travail de Marcel Kultscher. On devine là, un amoureux des femmes et un photographe transi d'amour, cela peut vite faire des merveilles.

Modèle: Alice @ Option Models, Make-up: Nathalie Monod, Style: Collection 66

Modèle: Alice @ Option Models, Make-up: Nathalie Monod, Style: Collection 66

Les cadrages sont toujours d'une grande précision. On sent les matériaux, les structures, les plats et les volumes. Le béton devient glamour et le gris n'a jamais été aussi chaud. Encore un peu et l'on sentirait presque la douceur des pierres chauffées par le soleil, sous nos doigts, le bruissement des pavés sous nos pieds. Il y a de l'émotion dans l'oeuvre de l'Archiphotographe et un grand soin du détail ou chaque démarcation de matériau compte, chaque rupture, chaque ligne. Ses images ont un rythme, celui de l'oeuvre architecturale et celui du corps en mouvement. Une symbiose des deux habite ces images et les deux disciplines du designer se confondent. Le travail se fait avec un reflex numérique et un appareil connecté au smartphone. Le projet définit toujours le choix du procédé photographique.

Marcel Kultscher prend autant de soin à photographier ses modèles que son environnement. Les vides et les pleins se font échos et les filles déambulent. Pour ma part, je trouve qu'il y a quelque chose de cinématographie dans ce travail, comme cette vamp hitchcokienne au bord la piscine ou cette brune incendiaire qui ressemble à une certaine actrice italienne des année 60.

Marcel Kultscher est un artiste aux talents multiples qui met en regard l'homme et l'espace. Il crée un monde en résonance où la photo d'architecture répond à la photo de mode, un équilibre parfait qui me séduit largement.

Model :Amanda Buhler, Style : Viva Frida, Bijoux : Baies d’Erelle , Hair : Helder Couto, Make-up: Claudia

Model :Amanda Buhler, Style : Viva Frida, Bijoux : Baies d’Erelle , Hair : Helder Couto, Make-up: Claudia

Interview

Je vois dans ton titre que tu te considères comme Archiphotographe, quelle est la définition de ce titre? 

Il ne faut pas y voir quelque chose de trop sérieux, je n'ai pas la prétention de lettres de noblesses... C'est la contraction d'architecte et de photographe, mes deux professions. Maintenant on pourrait dire que le suffixe a un rapport avec l'excès, la boulimie et l'attention que je porte à la photo.

Peux-tu nous dire quelques mots sur ton parcours?

J'ai un diplôme d'architecte de l'EPFL. Auparavant j'ai fait une incartade aux Beaux-Arts à Lyon. J'ai exercé en tant qu'architecte jusqu'au printemps dernier, la photo restait toutefois présente à mes côtés. J'ai également eu une petite aventure mode en créant des maillots de bains avec un artiste. Ce n'est que depuis cette année que je me consacre à nouveau pleinement à la photo.

Ton travail de photographe se porte essentiellement sur des clichés de femmes, qu'est ce qui te plaît dans le fait de photographier des femmes?

Les femmes exercent une fascination, une fascination de leur majesté, leur finesse et leur douceur. Il est vrai que je montre beaucoup de clichés de mode et de portraits, mon travail principal est pourtant la photo d'architecture. Les photos de mode sont venues petit à petit grâce à des collaborations avec des créatrices et créateurs, ce sont eux qui ont éveillé mon intérêt pour le vêtements et les accessoires. Je photographie pourtant indifféremment des femmes et des hommes, ce qui m'intéresse dans le sujet de l'être humain sont les rapports du corps au cadre, une composition. La géométrie y prend une part importante. J'essaie d'y ajouter des touches d'émotions, il suffit d'un regard pour guider non seulement la composition mais également de transmettre des émotions. C'est la partie la plus difficile.

Ta définition de la féminité?

Baudelaire l'énonce pour moi dans "À une passante". Toutefois il y a autant de féminités qu'il y a de femmes (et d'hommes?). C'est ce qui rend le sujet riche et complexe.

Quelles sont tes influences?

En photographie il y en a tellement... J'ai longtemps été fasciné par les amazones de Newton, la composition de Frank ou Mapplethorpe, les portraits de Diane Arbus.Il faut ajouter sur la pile Roversi, Von Unverth, Belin, Sugimoto et j'en passe. Aujourd'hui j'admire notamment les travaux de Nick Knight, Erwin Olaf, Kamilla Akrans, Henrik Purienne...

Quelles sont tes sources d'inspiration?

Il faut un déclencheur, une étincelle, cela part souvent d'une personne, d'un modèle, d'une création vestimentaire, d'un accessoire de mode ou d'un lieu. Chaque projet possède sa propre source d'inspiration issue de tous les domaines artistiques, audio-visuels, de design, d'architecture, mais aussi d'actualité parfois.

Quel serait, selon toi, l'avenir de la photographie de mode contemporaine?

Les tendances actuelles sont d'un côté le regard dans le rétroviseur, avec l'utilisation de pellicule, de polas d'ambiance 70's et à l'opposé le tout numérique, avec prise de vues à 360°, scans, modélisation 3d, mélange de photo et de film ou d'animation en stop-motion, morphing etc... Le champ des possibles est énorme.

Peut-on encore surprendre ou choquer en photo de mode, ou tout a été fait?

Comme évoqué à la question précédente le champ des possibles est très grand pour surprendre. Concernant le fait de heurter les sensibilités, cela évolue avec les meurs, les us et les coutumes.

Quels projets pour 2015?

J'espère pouvoir concrétiser un projet de studio en commun avec une amie photographe, Claudine Garcia. Une idée germe aussi d'une éventuelle collaboration avec un ami artiste qui va exposer en janvier au Musée d'art de Pully. Une combinaison de photos et de peinture ou de technique mixte. J'en profite pour vous convier au vernissage de Mathias Schmied le 21 janvier.

 

Model: Sandy @ Demoisellemodels, Make-up: Claudia, Style: Arel Lutry

Model: Sandy @ Demoisellemodels, Make-up: Claudia, Style: Arel Lutry

Site Web et Photos Marcel Kultscher