Prism

DESIGNRosepoudrée
prism

Mode suisse

Prism c'est une forme géométrique aux côtés identiques. Une forme pure qui découpe et reflète la lumière. Mais pas seulement. C'est aussi une petite marque de mode suisse qui monte, qui monte et qui cache un certain nombre de créateurs suisses derrière son très beau logo.  Des illustrateurs, des photographes qui ont du talent à revendre viennent accoler leur art, leur griffe et leur image à Prism et participent aux collections.

Prism

On y trouve des foulards de soie aux motifs chics et parfois avant-gardistes, des pochettes, des sacs, des sweats, des casquettes de laine faites en local. Une mode écologique, urbaine, assez masculine. Une mode qui tend à devenir 100% made in Switzerland. Ce sont des pièces épurées que l'on retrouve dans toutes les séries avec ce petit côté branché indiscutable qui font toutes les collections. Le créateur de Prism me fait penser à un ancien graffeur repenti, un street artiste aux goûts pointus et à l'oeil averti. Un homme aux choix sélectifs et bien pensés qui nous relooke pour nous amener vers une mode essentielle.

C'est avant tout une histoire de partage, Prism, de générosité et d'associations artistiques. Mes coups de coeur sont pour les foulards et l'audace de leurs couvre-chefs. Le sublime shooting très arty de la collection Phoenix de la talentueuse photographe Marie Taillefer est tout simplement splendide. Je ne sais pas vous, mais pour ma part, j'aimerai presque accrocher ces clichés dans mon salon, tant l'oeuvre est belle. Pour moi, Prism, c'est un peu l'âme du street art, un quelque chose de Basquiat et Haring, de belles références pour un label à qui l'on ne peut souhaiter que le meilleur.

Prism

Interview

De Fabien Baudin/ Designer-créateur de Prism

Comment est né PRISM? 

Prism est né en juin 2007 après 3 ans et demi d'étude en communication et média. Etant très attentif aux tendances, à la mode…et évoluant dans un milieu urbain depuis mon plus jeune âge, j'ai décidé de me lancer un peu les yeux fermés. L'idée de base était de réunir plusieurs artistes (illustrateurs) issus d'horizons différents et de leur proposer selon leur inspiration sur le nom PRISM de réaliser un dessin. Ensuite dix de ces artistes étaient sélectionnés et leur création produite sous le nom Prism. Par la suite, le label Prism a évolué avec son temps, toujours en essayant de créer une "disruption" entre les différentes marques existante et trouvant une idée, un concept innovant pour mes collections (au niveau des pièces produites, des shootings photos et des matières). Après plusieurs années de travail ardu, Prism à acquis une structure solide tout en restant « soi-même ». L’objectif à long terme serait d’avoir une production à 100% intégrée en Suisse, j’y travaille.

Buts du label : · Mettre en avant les créations d'artistes émergents, des designers et des photographes pour propulser leurs carrières et de plus soutenir leur promotion · Présenter des collections originales à un public parfois insouciant des talents de jeunes designers, photographes suisse. · Créer des vêtements faciles à porter, réfléchir aux matières utilisées et développer des lignes solides

Qu'est ce qui d'après toi caractérise la marque, la dissocie des autres?

Le simple fait que le label Prism n’a pas été créé dans un modèle de business avec un objectif de capital et d'argent, mais dans un esprit de liberté et de passion sans but pécuniaire.

Quels sont tes créateurs de mode fétiches?

Dries Van Noten, Christopher Reaburn, Junya Watanabe, Y3 pour le chaussures.

Et celui avec lequel tu rêverai de collaborer?

Il y en a tellement que je ne serais qui choisir.

La pièce la plus glamour de la collection, la plus féminine pour toi?

Alors je dirais un foulard.

Ton imprimé fétiche?

Je n’ai pas vraiment d’imprimé fétiche car derrières chaque imprimé il y a un travail de recherche fondé sur un thème précis, donc ils sont tous liés.

C'est une mode pour qui selon toi?

Prism est une mode pour tout le monde (hommes-femmes) désirant porter des accessoires ou autres pièces exclusives - uniques produits dans les règles de l’art en Suisse et dans les pays frontaliers.

Si tu devais relooker la citadine suisse d'aujourd'hui, comment serait-elle? Elle porterait quelles pièces PRISM?

Elle serait elle même, elle ne se prendrait pas la tête sur ce dont elle doive se mettre le matin en se levant à part une petite touche original qui pourrait être une pièces Prism :-), comme par exemple une casquette en laine ou un chapeau.

Prism

Web Prism - Photos collection Phoneix par Marie Taillefer Prism